Violences familiales pendant crise COVID 19

, par  M. Le Proviseur

Cette crise exacerbe les tensions familiales, et impacte très durement les victimes de violences, encore plus isolées et vulnérables qu’à l’accoutumée. C’est la raison pour laquelle l’ensemble des partenaires restent très mobilisés sur ce sujet depuis le début de la crise : les interventions de secours par les forces de l’ordre, les mises à l’abri, les jugements ainsi que le travail d’accompagnement des victimes se poursuivent même s’ils s’adaptent à la crise.

Vous trouverez ci-joint une affiche reprenant les numéros utiles pour les victimes de violences conjugales et intra-familiales, qui sont tous fonctionnels pendant la crise du Covid.

Un dispositif d’alerte dans les pharmacies a été mis en place à l’initiative du ministère de l’intérieur et du conseil de l’ordre des pharmacies. En Creuse, ce dispositif est en place, toutes les pharmacies en ont été informées.

Par ailleurs, le CIDFF (centre d’information pour le droit des femmes et des familles) commence aujourd’hui même des permanences dans les supermarchés à raison de 2 jours par semaine : Les mardis à l’hypermarché Carrefour à Guéret ; les mercredis à l’hypermarché Leclerc à Guéret. Vous trouverez ci-joint une affiche indiquant les lieux et horaires des permanences.

  • Bourg d’Hem

    Pierre Bourdan, une des voix de la France Libre à Londres