Une lecture de Camus pour des élèves de 1ère

2013 sera l’année Camus ou ne sera pas (si c’est la fin du monde le 21 décembre...) Trois classes de première ont déjà commencé les célébrations en écoutant - religieusement, il faut bien le dire - l’acteur Hervé Herpe venu lire des extraits de L’Etranger.
JPEG

L’auditoire connaissait l’œuvre, ce qui a sans doute facilité l’entrée dans un roman au style faussement simple. Hervé Herpe avoue ne pas être passionné de littérature ; à l’entendre vibrer en lisant des extraits hautement représentatifs de l’œuvre, on ne le croirait guère. Le narrateur-personnage prend corps et vie, tantôt avec humour, tan tôt avec détachement, voire l’indifférence qui caractérise cet anti-héros symbole de la "philosophie" de l’absurde.

Les jeunes auditeurs ne s’y sont pas trompés, et un élève de 1ère S a pu dire de l’acteur qu’il était un "lecteur-virtuose". Rien à voir en effet, entre la lecture d’un professeur - même talentueux, hum, hum... - et celle -professionnelle et passionnée - d’un acteur.

JPEG

Merci donc à Hervé Herpe pour son chaleureux talent et pour la gentillesse avec laquelle il sait aborder un public qui n’était pas acquis d’emblée à ce genre de prestation. Les enseignants ne peuvent que souhaiter que l’expérience se renouvelle le plus souvent possible.

Pascale LINK, professeur de lettres

  • Bourg d’Hem

    Pierre Bourdan, une des voix de la France Libre à Londres

Sites favoris Tous les sites

Brèves Toutes les brèves